• CHAPITRE III 

     

    REALISATION DES CONDITIONS PREALABLES

     

    Pour réaliser les conditions préalables au succès d'Overlord, les décisions portent essentiellement sur deux domaines : l'acquisition de la liberté maritime par la victoire dans la bataille de l'Atlantique, et l'amoindrissement du potentiel industriel par les bombardements stratégiques sur l'Allemagne.

     

    La bataille de l'Atlantique a commencé dès septembre 1939. Entre cette date et juillet 1940, la marine allemande a perdu une quinzaine de sous-marins. Quelques chiffres illustrent cette formidable bataille qui ne basculera en faveur des Alliés qu'en mai 1943. En septembre 1939, la marine allemande possède 51 sous-marins, fin 1942, elle en dispose de 400. Recouvrer la liberté maritime est une condition préalable indispensable à l'envoi sur le sol anglais d'une force de plus d'un million d'hommes... Le tournant sera pris au mois de mai 1943 ; la vie des sous-marins allemands devient de plus en plus difficile, ce qui n'empêche pas que la bataille restera âpre jusqu'à la fin des hostilités : Durant les quatre premiers mois de 1944, le tonnage coulé par les sous-marins allemands atteint encore 120 000 tonnes par mois, mais, au regard à la production américaine de Liberty-Ship devenue considérable, ce chiffre est alors négligeable.

     

    La 8e Air Force atteint fin 1943 près de 1 000 bombardiers. Cette bataille aérienne sur l'Allemagne est également très dure, elle s'attaque en premier lieu aux usines aéronautiques de chasseurs pour en débarrasser le ciel. Mais les bombardiers alliés doivent pénétrer de plus en plus profondément en Allemagne pour atteindre les centres industriels. Ces missions de jour et sans escorte de chasseurs sont très coûteuses. En octobre 1943, la 8e Air Force exécute avec 228 bombardiers une mission de bombardements sur le centre de production de roulement à billes de Schweinfurt. Il en coûtera 62 avions détruits, 138 endommagés et la perte de 599 aviateurs américains. Sans aucun doute, ces bombardements exercent en Allemagne un effet moral considérable et apportent une perturbation importante des communications.

      

    En cette fin de 1943, Churchill, Staline, Roosevelt se réunissent à Téhéran du 27 au 30 novembre. La situation générale de la guerre très améliorée est néanmoins encore précaire. Dans le Pacifique, l'arrêt des Japonais est réalisé, il laisse aux Américains la liberté de pouvoir porter toutes leurs forces en Europe. La bataille de l'Atlantique a basculé favorablement depuis juin dernier. Mais l'Allemagne reste militairement et industriellement très forte.

      

    Se concentrant sur elle-même, sachant exécuter quelques replis opportuns face à l'Est, elle peut tenir assez longtemps pour développer ses armes nouvelles et donner à la guerre un cours victorieux et définitif cette fois.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :